Son apprentissage et ses débuts de peintre.

sanstitre1.png     sanstitre4.png    

 Les sujets favoris de Dali sont les paysages de sa région et les portraits de sa famille.

En 1918, il fait sa premier exposition au milieu d’autres artistes locaux et s’attire de très bonne critiques. L’année suivante il publie ses premiers écrits sur l’art dans la revue littéraire Studium. Dali y vante les mérites d’artistes de la Renaissance comme Leonard de Vinci, Raphael, Velasquez ou encore Michel Ange.

Dali est beaucoup plus interressé par ses recherches artistiques que par ses études au grand désespoire de son père. Celui-ci pour éviter un échec scolaire cuissant à son fils lui impose en 1921 la condition pour être peintre d’aller étudier à l’école des beaux arts de Madrid , où il l’inscrit de force, afin que son fils obtienne au moins un diplôme de professeur. Mais le système d’apprentissage de cette école ne plait en rien à Dali qui s’oppose à l’enseignement classique de ses professeurs. Ce qui lui vaudra de se faire expluser deux fois.

L’ancien enfant roi de la famille arrive à l’adolescence et devient un jeune homme contestataire, voir anarchiste , protestataire par principe et en opposition sur tout avec tout le monde. Un adolescent dans les règles de l’art. Mais ce comportement lui vaut quelques ennuies. En effet Dali passera environs 1mois en prison car il aurait sois disant brûlé le drapeau espagnol. Cet évènement fesant de lui un héro local lui apport également les foudres de son père.

En parallèle de ses premières années d’études à l’école des beaux arts, Dali explore l’art moderne. Il s’entraine et se perfectionne en reproduisant de grands maitres du cubisme et du futurisme. Dali est d’ailleurs fasciné par les artistes Picaso, Chirico et Juan Gris. Mais son attrait pour leurs techniques ne dure jamais très longtemps. D’ailleur Dali abandonne le cubisme en 1922 pour s’interresser à l’école métaphysique de la peinture dirigée par Giorgio Chirico, école centrée sur l’exploration des expériences intérieures. Et c’est en 1926 que Dali va enfin imposer son propre style bien particulier. Cette même année , Dali se rendra à Paris, voyage qui marque un tournant dans sa vie de peintre: la découverte du surréalisme et sa rencontre avec Gala, sa futur femme qui lui apportera une inspiration nouvelle.

sanstitre2.png

Publié dans : Non classé |le 14 octobre, 2008 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

galerie ooaks de Nanouette |
artissima |
ART-EMOI |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lessupermanga
| Kama Source
| lettres d'amour a celle qui...