Dali, ses amis, ses rencontres et leurs influences.

Dali souffre d’une timidité maladive mais grâce à son talent naturel il parvient à faire de belles rencontres. Retour sur trois personnes qui marqueront sa vie.

federicogarcialorca.png

 Federico Garcia Lorca , jeune poète écrivan d’à peu près 6ans l’ainé de Dali. Lorca est un jeune homme charismatique, au charme naturel et très convaincant. Ils se rencontrent à l’Académie de San Fernando à Madrid où Dali suit des cours de peinture, sculpture et gravure. Lorca et Dali se lient très vite d’une amitié intense. Lorca est homosexuel mais personne ne saura exactement s’il se passe quelques chose entre eux ou si cela ne reste qu’une très forte amitié. Mais cette amitié déclinera peu à peu du au rapprochement de Dali avec le milieu surréaliste et avec Buñuel.Dali consacrera un article à Lorca en 1927 intitulé  »San Sebastián « .

luis.png

Luis Buñuel, Dali le rencontre lui aussi à l’Académie de San Fernando. Les deux homme se lient d’une amitié sincère et concrète même si celle-ci n’est pas aussi forte et intime que celle qu’il entretient avec Lorca. Buñuel s’est déjà fait un nom dans le milieu artistique parisien et fera bénéficier de ses contacts à Dali. Sunommé « l’ange noir aragonais«  ,c’est un homme vindicatif , provocateur et anticonformiste. Buñuel deviendra un grand réalisateur et sénariste de film, il aura d’ailleurs deux grands projets cinématographiques en commun avec Dali : « Un chien Andalou »  film de 1928 et « l’Age d’Or »  de 1930. Mais quelques temps plus tard, les deux hommes se brouillerons définitivement.

 

gala.png

Helena Devulina Diakanoff, dite Gala, sans aucuns doute la rencontre qui changera le plus la vie de Dali. Gala est une jeune immigrée russe mariée à Paul Éluard un poète et écrivain français. Dali la rencontre en 1928 à Paris grâce à Buñuel. Dali tombe amoureux d’elle au premier regard et voie en elle la femme idéale de ses rêveries d’enfant, Gala, elle, est fascinée par ce jeune peintre timide, incontrôlable et si prometteur,elle va tout faire pour effacer la folie schizophrénique galopante qui ronge Dali pour laisser place à un délire créatif positif et enrichissant. Gala devient la muse de Dali ,elle le stimule sur tous les plans (artistique et sexuel) et joue tous les rôles: imprésario, attachée de presse, mannequin, hôtesse…Elle tient une place importante dans la peinture de Dali qui la peint d’ailleurs à travers ses fantasmes.

sources biographiques : * * * * Dali par cercle d’art

Publié dans : Non classé |le 13 octobre, 2008 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

galerie ooaks de Nanouette |
artissima |
ART-EMOI |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lessupermanga
| Kama Source
| lettres d'amour a celle qui...